Objectifs pédagogiques

Faites partie de notre puzzle!

 

Familiale, car Saint Rémy est une petite école de village au sein d'une communauté chaleureuse. Le contact avec les élèves et leurs parents est extrêmement précieux pour nous. 

 

Immersion, car en plus des efforts de l'équipe pour aider votre enfant à grandir au maximum, nous proposons les matières en français et en néerlandais, une valeur ajoutée pour son avenir.

 

Fraternité, parce que nous voulons que chaque enfant se sente bien ici avec nous. En apprenant ensemble, en travaillant ensemble, en célébrant ensemble, en partageant ensemble, en vivant ensemble,… où chaque enfant a l'opportunité d'utiliser et de renforcer ses propres talents, nous voulons travailler sur un avenir qui a du sens. L'équipe de l'école veut également être un exemple en la matière! Nous voulons offrir chaleur et attention à chaque enfant.

Nous sommes une école catholique en dialogue. Cela signifie qu'en tant qu'école, nous créons consciemment une ouverture à d'autres points de vue et attitudes à la vie, basée sur le respect de notre foi chrétienne.

 

Respect, car c'est la base d'une société chaleureuse. Respect du talent de chacun, du rythme de chacun, des besoins de chacun, ... Nous proposons une gamme de soins, avec un œil sur ce dont votre enfant a besoin et en tenant compte du bien-être et de l'implication. La différenciation est ici indispensable. Nous voulons offrir des opportunités d'auto-direction et nous comptons sur l'engagement sincère de chaque élève pour le faire. Nous créons un climat de classe et d'école sûr, en partie parce qu'en tant qu'enseignants, nous osons également dire «non» et offrirons des limites, mais aussi grâce à une politique anti-intimidation et à la stimulation de comportements positifs. Nous sommes une école structurée où il fait bon être «ensemble».

 

Veux-tu apporter ta pièce de puzzle?

Ton individualité, tes talents, ta personnalité, ton énergie, ... Pour chaque enfant, nous avons une pièce de puzzle qui s'inscrit certainement dans notre grand puzzle!

L'immersion linguistique

 

  1. Pourquoi un enseignement par immersion précoce ?

    La connaissance d’une langue étrangère est une nécessité reconnue … Qu’il s’agisse de voyager, d’obtenir un emploi, d’acheter ou de vendre, de se documenter… nous sommes quotidiennement amenés à communiquer dans une langue étrangère.

    Pour être acteur de cette société, il est donc primordial de maîtriser une (ou des) langue(s) étrangère(s).

    Généralement, l’enseignement des langues n’atteint pas les résultats espérés… En effet, une fois leurs études terminées, peu d’élèves sont capables de tenir une conversation courante dans une langue autre que la leur !

    Afin de remédier à ce triste constat, il faut donner un véritable sens à l’enseignement des langues. Des études prouvent que le jeune enfant plongé dans « un bain de langues » pourra aisément les maîtriser.

    En nous basant sur des projets vécus avec succès par d’autres écoles, nous avons dès septembre 2005, ouvert une classe de troisième maternelle et une classe de première année primaire de la section immersive néerlandophone.

    Une classe s’est ouverte ensuite chaque année pour arriver, dès la rentrée 2011 à l’installation complète des 6 années primaires.

    Nous espérons ainsi permettre à nos élèves d’obtenir leur certificat de base en français ainsi qu’une connaissance du néerlandais la plus usuelle possible, essentiellement sur le plan oral, tant que faire se peut sur le plan écrit.

     

  2. Définir l’immersion précoce

    L’immersion, dixit le dictionnaire, c’est l’action de plonger un corps dans un liquide.

    Au figuré, et en matière d’apprentissage des langues, il s’agit de placer un individu dans un contexte linguistique qui puisse être comparé à un bain, tant il imprègne cet individu…

    Certaines matières (langue, mathématique, disciplines d’éveil…) peuvent être dispensées dans la langue d’immersion (le néerlandais).
    Cf. décret du 13 juillet 1998.

     

    Ce type de pédagogie active suppose que :

    • Le contact avec la langue d’immersion doit être important (mi-temps en ce qui nous concerne tout au long des sept années de scolarité concernées) ;
    • La langue d’immersion est le véhicule de la communication entre l’enseignant et les élèves et, dès que possible, entre élèves entre eux ;
    • L’apprentissage précoce doit être dispensé d’une manière structurée et systématique par un locuteur natif, visant à faire acquérir, dans un délai assez court, tous les éléments essentiels de la langue d’immersion.

     

  3. Et l’obtention du CEB, en néerlandais aussi?


    NON ! Quoi qu’il arrive, en Fédération Wallonie-Bruxelles, chaque enfant doit être soumis à « L’évaluation externe de fin de 6ème année primaire », épreuve se déroulant en français pour toutes les matières. C’est pourquoi nous avons opté pour l’immersion à mi-temps qui nous assure un apprentissage suffisant de la langue maternelle et des ajustements nécessaires dans les autres matières, en français. Pensons, par exemple, aux termes scientifiques, géométriques, de liens logiques, … qui doivent être maîtrisés par tous les enfants fréquentant une école de la Fédération.



  4. Le travail en concertation


    Les concertations entre tous les membres de l’équipe éducative actuelle revêtiront un aspect fondamental. L’adhésion de chacun est l’une des clés de la réussite d’un tel projet. Il s’agira d’un engagement individuel !

 

Vous trouvez le tableau de répartitions ici.

 

Une école de la réussite

 

Conformément aux objectifs de sa mission, nous veillerons essentiellement à mettre en œuvre une école de la réussite.

Concrètement, nous voulons conduire nos élèves, à 12 ans, à la fin de l’enseignement fondamental à obtenir :

 

  • Les meilleures connaissances possibles dans toutes les matières (français, mathématique, éveil…) et, au moins, des performances comparables à la moyenne des autres élèves de 6ème primaire.

 

  • Une connaissance du néerlandais telle que l’enfant puisse s’exprimer aisément dans cette langue avec des enfants de son âge à l’issue de la 6ème primaire.

 

Pour atteindre ces objectifs, nous mettons en place :

 

  • Un enseignement de qualité :

La pédagogie active, participative, concrète mise en œuvre vise à atteindre le meilleur niveau d’enseignement possible.

Un levier principal d’apprentissage est la lecture, point de départ à de nombreuses activités. Une meilleure lecture améliore les possibilités d’expression.

Les activités mathématiques et scientifiques occuperont la large place que le monde qui nous entoure exige, de manière à permettre aux enfants d’accéder à la pensée scientifique par l’expérimentation et la recherche.

Cet enseignement de qualité et cette pédagogie n’excluent en rien le travail qui doit également être mis à l’honneur, à l’école et à domicile. Ce dernier ne doit pas être un « travail souffrance » mais bien un travail utile, toujours en lien avec le travail de classe.

 

Il doit avoir pour but la fixation des connaissances et la partage du vécu de classe avec la communauté familiale. Ne perdons jamais de vue que si apprendre peut être agréable, cela nécessite de réels efforts et un réel investissement personnel. Il sera toujours demandé à nos élèves.

 

  • Une remédiation de tous les instants :

Chaque enfant doit pouvoir bénéficier d’une aide spécifique en cas de besoin. En ne surchargeant pas les classes, en gardant un contact très proche de nos élèves, en privilégiant l’évaluation formative, nous mettrons tout en œuvre pour que ce soit le cas.

 

  • Une pédagogie de l’entraide et du soutien :

Les classes verticales par niveau qui sont un but en soi permettront de favoriser un esprit de camaraderie, d’entraide et de collaboration. Il est possible de former efficacement en se focalisant sur ces valeurs et non sur un esprit de compétition. Nous contribuerons par ce biais à former des citoyens responsables et solidaires tout autant qu’efficaces et performants.

Le developpement durable


Le développement durable vise à ne pas compromettre l’avenir de la planète en tenant compte des dimensions économiques, sociales et environnementales.
Or en ces matières, de nombreuses tendances actuelles sont insoutenables dans la durée parce qu’elles ont des impacts négatifs pour les êtres humains, l’environnement et l’économie. Pour éviter de rencontrer dans le futur des problèmes insolubles et des coûts impossibles à couvrir, des mesures doivent être prises dès maintenant.

Conscients du fait que nous ne restons que locataire de notre environnement dont les propriétaires sont finalement les générations futures, nous resterons sensibles à tout ce qui pourra éveiller nos élèves à une bonne gestion de cet environnement au quotidien, tant dans les pratiques journalières que par l’acquisition de connaissances portant sur les phénomènes de dégradation de l’environnement et de la biodiversité, sur les possibilités et causes de changements climatiques sur la Terre, leur impact en Belgique mais aussi dans les autres pays et notamment ceux du Tiers-Monde.


Nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice ou à tout le moins, accroître la prise de conscience des membres de la communauté éducative.
A cette fin, nous envisageons d’intégrer les principes du développement durable :

  • Dans nos gestes quotidiens ;
  • Dans nos procédures d’achat (« produits verts ») ;
  • Dans notre politique de rénovation des bâtiments ;
  • Dans l’utilisation des énergies ;
  • Dans la gestion des déchets, des emballages ;
  • Dans l’organisation de nos déplacements.

 

Règlement scolaire


Quatre lois fondamentales seront impérativement respectées :

  • Ne jamais être violent ;
  • Ne jamais quitter l’école sans autorisation ;
  • Ne jamais être grossier vis-à-vis d’un enfant ou d’un adulte ;
  • Ne jamais détériorer le matériel mis à disposition, le mobilier et le bâtiment.

Trois règles plus générales :

En dehors de ces quatre lois l’attitude de l’enfant devra rester correcte.

Nous attendons de l’enfant de respecter trois règles plus générales :

  • Je fais de mon mieux pour apprendre (travail correct, soigné, travail à domicile, …)
  • Je fais de mon mieux pour apprendre à vivre en harmonie avec les autres.
  • Je ne fais pas aux autres ce que je n’aime pas que l’on me fasse.

 

Vous pouvez télécharger le règlement scolaire ici.

Réseaux sociaux et RGPD

 

Il est interdit d’utiliser Facebook et autres réseaux sociaux (à l’école et à la maison) pour porter atteinte à l’image de Saint-Rémy, d’un élève, d’un parent et/ou d’un membre de l’équipe éducative. La page Facebook étant collective, merci d’y laisser des commentaires à visées collectives. Nous vous conseillons vivement d’installer un contrôle parental si vos enfants utilisent seuls certaines applications.

La protection de la vie privée de notre person¬nel, de nos élèves et de leurs parents est d’une importance capitale pour nous. Nous traitons toutes les données en conformité avec les lois applicables dans notre pays comme celle concernant la protection des données à caractère personnel (RGPD). Tous les traitements que nous effectuons sur les données sont licites, loyales et légitimes. Nous les utilisons uniquement dans le cadre strict de l’école et nous ne les conserverons pas plus longtemps que les délais fixés par l’administration.

Dans le cas où nous serions obligés de traiter des données à caractère personnel pour d’autres finalités, nous vous informerons sur la finalité du traitement et demanderons un consentement éclairé.

Étude et devoirs


(Capsule éducative du mois de septembre Ecole de la Grand Hermine du Québec.)

Il est démontré que les devoirs contribuent à renforcer ce que les élèves ont appris en classe, les préparent à poursuivre leurs apprentissages, favorisent le développement de bonnes habitudes de travail, les aident à développer leur sens de l’autonomie et des responsabilités, améliorent la communication entre parents, élèves et enseignants.

La majorité des enfants ont besoin d’une supervision pour faire leurs devoirs. Certains ne toucheront même pas leur sac d’école si on ne les y invite. Les amener à réaliser leurs devoirs, c’est les éduquer à assumer leurs responsabilités.

Il est également prouvé que l’implication parentale dans les devoirs à la maison est bénéfique pour les enfants : la participation appropriée des parents peut augmenter la valeur des devoirs aux yeux de l’enfant et améliorer considérablement les résultats scolaires, notamment par un rendement scolaire supérieur, une diminution des problèmes de discipline, une attitude plus positive envers l’école et des habitudes de travail plus constantes.

 

Parce que nous savons que l'encadrement des devoirs n'est pas faisable pour tous les parents, en raison, entre autres, du manque de temps, ... une étude dirigée de 15h45 jusque 16h30  (chaque lundi, mardi et jeudi) est organisée pour les enfants de l'école primaire.
Pour cela, nous demandons une contribution de 15 € / carte d'étude (0,75 euro/45min).

Nous vous demandons de bien vouloir payer les cartes d’études à l'avance au prix de 15 €.